Vous êtes ici : Accueil > Ateliers > L’atelier sculpture

L’atelier sculpture

Origine et modalités

Parmi toutes les médiations artistiques, la sculpture permet une liberté d’expression des pulsions créatrices. Dans une dynamique de mise en mouvement et de gestion des formes, l’acte de sculpter s’inscrit parfois de façon irréversible et l’engagement est alors total.

Origine :

La sculpture va mobiliser l’imagination, la décharge émotionnelle, l’aptitude à voir, la vision dans l’espace. Sculpter met en jeu l’aptitude à observer et mémoriser, à mettre en perspective la notion d’équilibre, à mettre en suspens, à prendre du recul, à concrétiser, à faire aboutir ou non...

La sculpture s’enrichit à travers les sens de l’odorat, de la vue, de l’ouïe, et surtout du toucher, et surtout elle sait se nourrir de notre énergie physique exultant des coups de gouges, comme elle sait se faire tendre dans les interminables ponçages des bois.

Chacun accorde à toutes ces étapes l’importance et l’intérêt qu’il veut bien lui donner. Travailler avec patience, affronter le temps avec confiance. L’enjeu est noble mais difficile.

François Hameury, sculpteur : « L’important, dans l’art, est l’histoire qu’il raconte, et qu’il le fasse bien, si possible avec un brin d’humour, qu’il soit ouverture et non fermeture, qu’il extrapole des équilibres, qu’il nous emmène ailleurs ! »

Brancusi : « Ce n’est pas l’oiseau que je sculpte, mais le vol... »

Modalités

L’atelier sculpture fonctionne en groupe ouvert, la présence y est modulable de quelques séances à un an ou plus.

Les séances ont lieu le mardi de 18h à 20h ou le mercredi de 9h30 à 11 h30. L’artiste sculpteur intervient sur les deux groupes pour un total de 70 séances.

Au delà de l’adhésion à l’association Stand Arts, la participation financière est réduite à l’achat des matériaux.

L’œuvre, achevée ou non, appartient à son auteur. Dans un esprit d’ouverture, il est proposé à chacun d’exposer ses œuvres avec possibilité de vente. Des œuvres collectives sont également crées.

Après une année de participation à l’atelier, un bilan personnel vient réinterroger le désir et l’opportunité de poursuivre ou non .

Infirmiers référents de cet Atelier : Nelly Inizan, Karine Grall, Sylvie Salaün.